Yie Ar Kung Fu - Konami

Publié le par Seb

Un Yie Ar Kung Fu qui ne boot pas, l'écran reste figé :
 
La PCB est en excellent état, rien de particulier attire mon attention...
 
Je m'oriente en premier lieu vers le CPU principal et ses ROM, car le problème semble affecter la logique du jeu :
Dans ce circuit se trouve un CPU (63C09), deux buffers (74LS244), deux ROM (27C128) et une RAM.
 
Je teste le CPU et les ROM sans succès. A noter que les CPU 6309 sont particulièrement fragiles et régulièrement sources de pannes.
Ensuite à l’aide de l’oscilloscope je sonde les deux 74LS244 et tombe sur une anomalie un niveau d'une des sorties du buffer emplacement 7D :
Le signal reste bloqué en bas.
 
Je dessoude le composant et le passe sur le testeur de TTL, celui-ci me confirmera que ce buffer est mort :
 
Je le remplace et lance un test :
C'est comment dire...
- Image inversée
- bouillie de pixel
 
Une amélioration quand même : la logique du jeu semble tourner normalement.
 
Je décide de sonder tous les TTL de la PCB, et en particulier les Fujitsu. Ils sont peu nombreux, et cela devrait être rapide.
 
Je m'arrête emplacement 10F sur un 74LS86 (4 portes XOR) :
 
Voici ce qui s'affiche sur une de ses sorties :
Le signal reste bloqué entre deux niveaux.
 
Je le dessoude et le teste pour confirmer :
HS...
 
Après remplacement :
C'est mieux, mais l'image reste inversée, et je me rends compte que les sprites n'affichent pas toutes leurs lignes...
 
Je m'arrête ensuite sur un 74LS273 (bascule D) emplacement 3D :
 
Voici le signal trouvé sur une de ses sorties :
Bloqué entre deux niveaux !
 
Au coup de testeur logique :
Cuit !
 
Je le remplace et :
L'image est à l'endroit !
 
Il ne reste plus qu'à trouver l'origine du problème de sprites.
 
Finalement ce sera emplacement 16D, un 74LS163 (compteur décimal codé binaire) :
 
Sur une de ses sorties :
 
Un coup de testeur logique :
HS !
 
Je le remplace et :
Les sprites ont retrouvé leur apparence normale.
 
Ouf ! plus de glitch graphique !
 
Voici le bilan :
Quatre TTL Fujitsu...
 
 
Bonus stage :
 
En créditant une partie histoire de voir si tout est OK, je réalise qu'il manque des sons !! Les musiques sont bien là, mais pas les samples audio. FUUUU....
 
Je commence par le VLM5030, c'est une puce audio Sanyo spécialement conçue pour imiter la parole humaine (ça rigolait pas dans les année 80 !). Il a été utilisé dans les jeux vidéo entre 1983 et 1988.
En arcade il est présent sur une vingtaine de titres au total, essentiellement sur des PCB Konami.
 
Je sonde sa sortie DAO (Digital/Analogue Output) à l'oscilloscope :

Merci à la team MAME pour ces informations.

 

Aucun problème sur la sortie analogique, on voit bien ce qu'on devrait entendre :
 
Je trace ensuite le signal jusqu'à l'amplificateur opérationnel :
 
Il s'agit d'un LA6324 (toujours de chez Sanyo). Je compare le signal d'entrée à ce que j'ai en sortie :
 
Aucune sortie ! Cet ampli est donc HS !
Après remplacement par un GL324 (compatible de la marque Goldstar) le jeu retrouve enfin toute sa voix.
 
Il y aura eu au total 5 composants de remplacés :
 
Au final la question à se poser est : "quelle durée de vie pour ces PCB ?".
On voit clairement le problème avec les TTL Fujitsu, mais ne sont-ils pas les précurseurs de pannes récurrentes s'étendant bientôt à d'autres constructeurs ? Malheureusement rien n'est éternel...

Publié dans Arcade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article